Apprendre la langue de l'autre : constitution de la parole et/ou emprunts au jeu dramatique

  • Patrick Anderson Université de Franche-Comté

Resumo

Avant d'aborder la question d'une insertion du jeu dramatique dans l'enseignement d'une langue étrangère, il est rappelé comment entendre ce qui concerne la constitution d'une parole autre que celle de l'accès au langage. A l'encontre d'une visée purement instrumentale contenue dans la réduction consistant à considérer que parler serait communiquer, il s'agit de donner place à la dimension sensorielle (inscription de l'affect dans le corps), de donner place au plaisir des sons, au plaisir de l'émission, au plaisir de la mise en bouche, au travail de la voix, au rapport à la voix, au rapport qui se construit avec la voix de l'Autre/autre et ainsi de prendre en compte le désir, non pas au sens trivial du terme, mais bien tel qu'il est envisagé par Freud et Lacan. Comment le sujet travaille la langue et comment la langue travaille le sujet peut être une formulation de ce qui est avancé ici.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Patrick Anderson, Université de Franche-Comté
Professor emérito da Universidade de Franche-Comté, doutor em Ciências da Linguagem.
Publicado
2016-11-03
Como Citar
ANDERSON, P. Apprendre la langue de l’autre : constitution de la parole et/ou emprunts au jeu dramatique. Letras & Letras, v. 32, n. 3, p. 16-27, 3 nov. 2016.